CdF Kingscube 2015, 1ère étape : Phalsbourg Open

Tous les détails concernant la coupe de France se discutent dans cette section.

CdF Kingscube 2015, 1ère étape : Phalsbourg Open

Messagepar Hippolyte!!! » 05 Mars 2015, 20:30

Salut à tous !

Cette année, la Coupe de France a été relancée après un an d’inactivité, les résumés d'étapes le sont donc également. Ils seront à nouveau postés après chaque compétition française, afin de vous en narrer les multiples et épiques rebondissements, de suivre l'évolution du classement de la Coupe, étape après étape, et de commenter les progressions des uns et des autres pour faire un bilan des forces en présence. Bien entendu, n'hésitez pas à donner vos avis sur lesdits résumés, pour qu'ils soient encore meilleurs.

Commençons le premier résumé de cette année par un bref récapitulatif des modifications apportées à l'ancienne Coupe. Ressuscitée sous le nom de Coupe de France Kingscube, du nom de son sponsor principal pour cette année, la coupe garde le même esprit et la même volonté de récompenser la régularité dans la performance. Le classement s'établira selon le même tableau d'attribution des points, qui répartit les compétition en trois catégories suivant le nombre de compétiteurs présents. Pour les épreuves concernées, on note la disparition du 5x5x5 et du Fewest Moves dont les résultats précédents n'ont pas été jugés assez significatifs. Il reste encore six catégories : 3x3x3, 4x4x4, 2x2x2, One-Handed (à une main), Blindfolded (à l'aveugle) et Pyraminx. Pour cinq d'entre elles, peu de choses ont bougé. Le principal changement concerne en effet le 3x3x3. Pour l'épreuve reine, la victoire ne sera pas attribuée sur le seul critère du classement annuel. Celui-ci servira à qualifier les cinq meilleurs de l'année pour une épreuve finale, au cours de laquelle ils s'affronteront pour le titre de vainqueur de la Coupe de France Kingscube. À noter qu'un passe-droit sera attribué au champion de France, qui prendra la place du cinquième qualifié dans le cas où il ne le serait pas déjà par le classement (le championnat étant intégré pour la première fois au classement). Enfin, contrairement aux années précédente, ce ne sont pas uniquement les adhérents de l'Association Française de Speedcubing, créatrice de l'épreuve, qui seront classés à la Coupe. Tout participant à une compétition française sera intégré au classement, et les non-adhérents se verront « simplement » infliger un malus de 10 points, récupérable à tout moment en cas d'adhésion.

En 2015, les hostilités ont commencé assez tard, puisque la première compétition de l'année a eu lieu fin février (21/22). Elle s'est tenue à Phalsbourg, en Moselle. C'est donc là qu'ont été attribués les premiers points de la Coupe de France Kingscube, et qu'a été établi le premier classement provisoire. Avec 36 participants, la compétition organisée par Valentin Hoffmann se classe en catégorie intermédiaire, comme le sera probablement la majorité des compétitions pendant l'année, rapportant donc 18 points à chaque vainqueur d'épreuve.
Le plateau proposé par la compétition était assez relevé. Parmi les compétiteurs s'affrontant à Phalsbourg, on comptait en effet trois vainqueurs d'épreuves de la dernière édition de la Coupe (2013), ayant remporté pas moins de six des huit catégories proposées à l'époque. François Courtes avait remporté le Blindfolded, Valentin Hoffmann le 4x4x4 et le One-Handed, et Hippolyte Moreau le Pyraminx, le Fewest moves, ainsi que l'épreuve-reine du 3x3x3 (oui, je parle de moi à la troisième personne.) Si l'on oublie que la Coupe a été mise en pause durant une année complète, on peut toujours considérer ces gagnants 2013 comme les tenants du titre. Pour eux, il y aura donc cette année une pression supplémentaire, et il importait de commencer fort dès la première étape de la Coupe de France Kingscube 2015.
On note que les neuf premiers de la compétition au 3x3x3 ont tous adhéré à l'AFS, ce dont on peut se féliciter, garantissant ainsi un classement d'ores et déjà significatif (l'absence de certain des tous meilleurs dans le classement était en effet un point faible des précédentes éditions.)

Au 3x3x3, la compétition proposait un défi des plus intéressant. En effet, l'on avait un compétiteur dans la peau du grand favori, ce qui est loin d'être le cas à chaque compétition. Valentin Hoffmann, numéro cinq français au classement WCA avec 10''01 de moyenne, détenteur du record de France sur un seul temps avec 6''90 secondes, double tenant du titre à Phalsbourg avec jusqu'ici un seul round de perdu, et, bien entendu, à domicile. Il était donc LE compétiteur à battre.
Pendant deux tours, rien n'a paru pouvoir enrayer les superbes statistiques de Valentin à Phalsbourg : 10''53 de moyenne au premier tour (trois temps à 9''), et plus d'une seconde d'avance sur Hippolyte Moreau, puis encore presque une demi-secondes d'avance sur Emilien Fabre en demi-finales. Valentin semblait avoir atteint sans difficulté son rythme de croisière, et la marche paraissait trop difficile à franchir pour ses adversaires. Et ce n'est pas la début de la finale qui pouvait donner l'impression que la tendance s'inversait. Parmi les favoris, Hippolyte et Victor Colin s'écroulent, et Abdelhak Kaddour (numéro trois parmi les compétiteurs présents), sauve une moyenne peu glorieuse en réalisant son meilleurs temps officiel (8''43). Il ne restait que deux compétiteurs, les deux mieux classés, qui étaient les derniers à passer devant le public phalsbourgeois : Valentin et Emilien. Après quatre temps chacun, la domination est nettement du côté de Valentin, qui semble se diriger tout droit vers un troisième titre consécutif. Et puis, renversement de situation au moment où le public ne s'y attendait plus. Sur la cinquième résolution, Valentin ne parvient pas à faire mieux que 12 secondes, quand, dans le même temps, Emilien réalise une résolution à 8''90 sur une merveille d'inspiration. La calculatrice rend son verdict : Emilien détrône Valentin de justesse (11''01 contre 11''19).
Pour seulement sa neuvième compétition, Emilien remporte son premier titre, et avec la manière ! Si sa moyenne n'est pas la meilleure qu'il ait réalisée en compétition, le faire en finale, devant un public, et face à pareille opposition, c'est une performance qui est loin d'être anodine. « Je ne pensais pas que ça allait passer » nous dit Emilien. «  (Je suis) très heureux de gagner une compétition, surtout qu'il y avait du niveau ! ». Du stress ? « Un peu, mais j'y suis allé à la cool. La respiration c'est important » Et de toute évidence, Emilien ne veut pas se contenter d'une seule victoire : « Mon avg est bonne mais je pense que ça aurait pu être meilleur. » Il regrette toutefois l'incident qui a entaché la finale : plusieurs mélanges erronés ont malencontreusement été envoyés aux compétiteurs. Les résultats resteront inchangés, mais c'est un problème face auquel les futurs organisateurs devront redoubler de vigilance.
Pour Valentin, le bilan est bien évidement plus mitigé. Forcément « un peu déçu » en tant que compétiteur, mais « encore plus motivé à récupérer cette place la prochaine fois », il reste un organisateur satisfait : « ça me fait plaisir d'avoir eu un peu de niveau comparé aux éditions précédentes. »
Emilien restera donc le premier à avoir pris la tête de cette nouvelle Coupe de France Kingscube avec 18 points, et sera d'autant plus considéré comme l'un des favoris pour ses prochaines compétitions. Avec 15 points, Valentin devient provisoirement son dauphin au classement, et Abdelhak complète le podium avec 12 points.
Ajoutons également une mention spéciale à Antonin Goutegroze, qui participait ici à sa première compétition officielle, et qui a réalisé des performances surprenantes : 14''03 de moyenne pour un meilleurs temps à 9''68 ! Malgré sa dernière place en finale, il empoche 6 points pour la Coupe, un bon départ.
De quoi laisser présager d'un Championnat de France (les 18 et 19 avril) tout à fait intéressant. Cette victoire sera-t-elle un tremplin pour Emilien vers de nouveaux titres ? Valentin intensifiera-t-il l'entraînement pour prendre sa revanche ? Quelle est la marge de progression d'Antonin d'ici le championnat ? Autant de questions auxquelles on a hâte de connaître les réponses.

Au 4x4x4, la compétition était exceptionnellement relevées, avec huit compétiteurs sous la minute aux deux premiers tours, pour seulement six places en finale. Il fallait finalement être à moins de 50'' pour espérer se qualifier pour le dernier round, à l'issue duquel Abdelhak termine à la première place. Victoire sans surprise pour le grand favori, malgré une moyenne (39''27) assez faible par rapport à un impressionnant record de France en 34''21 de moyenne au tour précédent. Un record que son détenteur n'estime « pas volé », compte tenu de ses résolutions, qui sont loin d'avoir été particulièrement chanceuses. Il est suivi par Kevin Cagnon (43''87), qui ne fait des compétitions que depuis un an mais réalise déjà des performances très impressionnantes, et par Valentin Hoffmann (44''47), le vainqueur de la Coupe 2013. Les résultats extrêmement serrés des compétiteurs pour cette épreuve laissent entrevoir une Coupe de France Kingscube très disputée tout au long de l'année. Une supposition qu'Abdelhak ne contredit pas : « Je pense que le record ne tiendra pas longtemps. Je pense aussi que mon record de 5x5x5 (également établi à Phalsbourg) n'en a pas pour longtemps. »

Au 2x2x2, on reprend les mêmes et on recommence. La victoire est assurée par Kevin Cagnon (3''19), très régulier sur l'ensemble des deux tours, et qui se dit « heureux d'avoir gagné ». D'autant qu'il n'a pas toujours été en réussite dans cette épreuve : « à mes deux dernières compétitions j'étais deuxième à moins de 0.05 du premier. » Finalement, une victoire « pas vraiment (difficile) », pour Kévin, qui « espère gagner » le championnat de France dans un mois. Valentin Hoffmann s'octroie de justesse la deuxième place, devant Abdelhak Kaddour (3''70 contre 3''71). À noter les résultats très intéressants de Diego Fraile au premier tour (3''46), malgré une petite déception en finale.

Au One-Handed, pas de suspense pour la victoire, mais beaucoup plus concernant les performances du premier de la compétition, Victor Colin. Celui-ci, quinzième au dernier Championnat d'Europe, court depuis près d'un an après le record de France, détenu par Kanneti Sae Han depuis 2011. Kanneti, ancien recordman d'Europe de la discipline, n'a plus le niveau de ses anciennes performances depuis longtemps, et Victor semble avoir la voie royale pour prendre sa place. Sur le papier, il en est tout à fait capable. Sur le papier, il est le meilleur de France. Mais en pratique, ça coince encore. Et cette compétition consolide s'il en était besoin deux certitudes : Victor a largement les moyens de battre ce record qui lui résiste ; et Victor est toujours trop sujet à la pression pour réellement réaliser ses meilleurs temps en compétition. En effet, la finale le voit réaliser, au bout du suspense, une moyenne à 16''27, alors que le record de Kanneti est à... 16''25. Ce qui ressemble donc à une grosse désillusion pour lui, qui veut toutefois y voir du positif : «J'ai voulu lubrifier mon cube avant Phalsbourg, et il est devenu horrible. J'ai fait ça avec un cube que je ne supportais pas, donc c'est super motivant ». Et pour la suite ? « Au (Championnat de France, j'espère taper l'avg5 sub15,5 minimum.» La troisième place est accrochée par Emilien Fabre (22''83), précédé de l'inévitable Valentin Hoffmann (22''76), vainqueur de la Coupe 2013.

La victoire en Blindfolded n'a pas été beaucoup plus disputée. François Courtes, double vainqueur de la Coupe, troisième national et grand favori de la compétition, la remporte en 1'17''. « C'est la troisième fois que je gagne le blind en trois compétition phalsbourgeoises, donc oui j'y croyais un peu. » D'autant que ce n'est pas la compétition la plus compliquée de sa carrière : « j'ai fait un peu n'importe quoi, et j'ai gagné largement. » Un bon signe avant le championnat de France ? « Ce sera un autre niveau, et donc une autre paire de manches » François est suivi de très loin par Alban Reynaud (2'12'' et seul compétiteur à avoir réussi les trois essais), puis par un Hippolyte Moreau peu performant (3'24'').

Enfin, en Pyraminx, c'est Anthony Lafourcade, découvert par le monde du Rubik's Cube en raison de ses résultats dans la dernière épreuve à avoir été officialisée (le skewb, officiel depuis 2014, et pour lequel Anthony fait partie des meilleurs mondiaux), qui s'impose sans difficultés, en 4''87, devant Diego Fraile (6''12), et Valentin Hoffmann (6''35). Diego n'étant pas à ce jour adhérent de l'AFS, et le quatrième (le suisse Tobias Peter) ne l'étant pas non plus, c'est le cinquième, Hippolyte Moreau (vainqueur de la Coupe 2013), qui prend provisoirement la troisième place de la Coupe avec seulement 9 points.

Après cette lecture éreintante, et en attendant l'Open Cube Projet (Santes, Nord-Pas-de-Calais, 11 et 12 avril), suivi du Championnat de France (18/19 avril à Grenoble), et les duels croustillants qui s'y annoncent, entraînez-vous, préparez vos pom-poms pour la finale, mangez sain, et surtout... adhérez à l'AFS !

Hippolyte,
pour la Coupe de France Kingscube
Hippolyte!!!
 
Message(s) : 40
Inscrit le : 10 Janvier 2012, 19:00

Retour vers Coupe de France

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron